Association Internationale de Sobudo Tanaka Ryu Tadashi Ha

Accueil

Le Maître
Mokusho
L'Histoire
Bujutsu Ido - Shiatsu

Les Grades
Archives
Photos

Liens
Contacts
Les Dojos

 


Les Grades Kyu
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comment attacher votre ceinture

belttie1.jpg (23678 bytes)

belttie2.jpg (19747 bytes)

belttie3.jpg (21236 bytes)

belttie4.jpg (21060 bytes)

belttie5.jpg (22023 bytes)

belttie6.jpg (20189 bytes)

belttie7.jpg (23261 bytes)

belttie8.jpg (22173 bytes)

belttie9.jpg (24509 bytes)

belttiex.jpg (31142 bytes)

Retour

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les grades du TANAKA RYU TADASHI-HA par Jean Baptiste LALANDRE.


Kyu en japonais emporte l’idée (entre autre) du chiffre neuf, ce qui correspond aux différents niveaux à atteindre avant l’obtention de la ceinture noire. Cette classification a pour nom « Mudansha », ensuite il y a la classe des « Yudansha » et enfin celle des « Kodansha ».
L’attribution d’un grade est inspirée du système militaire de la fin du 19éme siècle japonais, mais les règles, les titres et les attributions sont l’œuvre du « Butoku kai » (créé en 1895 à Kyoto pour clarifier et organiser les différents ryu). La plupart des écoles ont copié ce système afin de réglementer la pratique du Budo.
En ce qui concerne notre école, nous suivons partiellement ces règles, dans le sens ou chaque école suit une ligne de conduite. Mon propos concerne les niveaux kyu, théoriquement nous portons des ceintures de couleurs, du plus clair au plus foncé (pour le Nihon Kempo). Cette règle n’est pas absolue. Effectivement, l’élève a le choix de porter une ceinture blanche tout le long de son cursus de « mudansha », c’est-à-dire jusqu’ à la ceinture marron, à la manière plus traditionnelle. Pourquoi ce choix ? En quelque sorte l’élève décide de son évolution. En ce qui me concerne, je trouve intéressant de voir une personne qui s’attache à sa ceinture orange.
La valeur d’un technicien se situe-t-elle à la couleur portée autour de la taille ? Est-ce la carotte indispensable pour avancer ? Chaque personne trouvera réponse à ces questions.
En théorie il y a deux passages de grade par année, ce qui pousse la ceinture noire à environ 5 années de pratique, à raison de 2 cours hebdomadaires. Bien évidemment, ce temps est juste un guide, car chaque personne assimile l’enseignement à la manière d’un repas, avec une capacité à la digestion différente d’un individu à l’autre.
Chaque niveau à son lot de difficulté, par exemple pour l’obtention du 7éme kyu la difficulté réside dans le « kimé », c’est à- dire dans l’énergie mise dans l’exécution des techniques. Mais il est évident que le « kimé » est indispensable à tous les niveaux !
Pour une meilleure évaluation le barème est le suivant : 1-faible, 2-insuffisant, 3-suffisant, 4-bien, 5-très bien. Ce calcul est fait pour chaque groupe de travail (ex : goshin goho, goshin juho, kata…), pour obtenir le grade qui lui correspond, il faut une note supérieure à la moyenne (soit 12/20 ou 15/25 ou 18/30).
Notre école comprend 54 techniques dont 27 goshin goho  et 27 goshin juho, 5 kata, 6 chutes, 4 gardes, le cérémonial, ce qui représente le « B-A-BA » du Nihon Kempo.
Ce corpus assimilé permet une évolution, il en va des techniques comme il en va des sous bassement d’une construction. Sans ce minimum de bagage nous ne pouvons construire les étages supérieurs. A noter aussi que le candidat sera évalué d’après les critères suivants :

  • puissance et rapidité d’exécution
  • aisance des déplacements
  • équilibre et stabilité
  • bonne attitude corporelle
  • détermination
  • maîtrise des techniques

Mais aussi sur :

  • la manière de saluer et le respect du « reï shiki »
  • la concentration, l’observation
  • l’esprit d’entraide…

Cette liste n’est pas exhaustive puisqu’il appartient à chaque enseignant de se l’approprier.
Les conditions d’admission sont de plusieurs ordres :

  • être à jour de sa cotisation et de son dossier (photos, certificat médical, accord parental…)
  • avoir le temps de pratique requis entre les deux passages de grade
  • avoir un « dogi » propre et conforme à l’éthique de l’école (pantalon blanc, veste blanche du type « karatégi » et écusson)
  • être en possession de son budo pass à jour

Il est (hélas !) à rappeler qu’une bonne hygiène corporelle est hautement souhaitée ! (Ongle court, pas de bijoux ni maquillage à outrance, cheveux attachés…)
Outre le fait de connaître le programme technique correspondant au grade envisagé (connaissance des termes japonais, il en va de soi !), il peut être demandé aux candidats de refaire une ou plusieurs techniques des programmes déjà acquis.
De plus, tout le monde devrait vivre chaque cours comme un passage de grade. En effet, la concentration et la discipline est requise à chaque instant de notre pratique.
Pour finir, un rappel : prendre « la grosse tête » ou être honteux par rapport à notre performance lors de notre passage de grade ne correspond pas au bon esprit à avoir.
Il faut toujours avoir comme objectif de mieux faire, et de se mettre perpétuellement en condition d’apprentissage. Les grades ne s’achètent pas, ce n’est pas parce que l’élève paye sa cotisation que les grades tombent automatiquement…
Ceci étant dit, le grade est une porte à franchir, certains ne veulent pas et d’autres ne peuvent pas, donc il faut surtout prendre sur soi !
« Le maître vous montre le chemin, à vous de le parcourir… » En effet, le maître est le « mètre » de votre pratique il ne fait que mesurer votre évolution…
Bonne pratique ! 
GASSHO !

Retour

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Les programmes de grades Kyu


 mudansha

Hachi Kyu
Ceinture jaune
 

8ème Kyu

75Ko

Yon-Kyu
Ceinture Bleue-Marron
 


4ème Kyu

75Ko

Nana-Kyu
Ceinture Orange
 

7ème Kyu

75Ko

San-Kyu
Ceinture Marron
 

3ème Kyu

75Ko

Rokku-Kyu
Ceinture Verte
 

6ème Kyu

75Ko

Ni-Kyu
Ceinture Marron
 

2ème Kyu

75Ko

Go-Kyu
Ceinture Bleue
 

5ème Kyu

75Ko

Ik-Kyu
Ceinture Marron
 

1er Kyu

75Ko

 yudansha
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Astuces
Comment fermer son poing
 
Comment plier son Do-Gi
 
 
 

Nihon Kempo Jutsu - Aiki Jujutsu - Yoseikan Ju-Jutsu - Kobudo d'Okinawa - Bujutsu Ido